Guérande, la médiévale

PRÉSENTATION DE LA VILLE
"Une des villes, où se retrouve le plus correctement la physionomie des siècles féodaux, est Guérande" H. de Balzac, Béatrix.
Guérande vient du breton contemporain Gwenrann, qui signifie « pays blanc »,  terre blanche, peut-être dans le sens de terre sacrée.

Chef-lieu de canton, la commune est située dans le département de la Loire-Atlantique et la région des Pays de la Loire. Les 16 730 habitants de la commune sont les Guérandais et Guérandaises.

SITUATION GÉOGRAPHIQUE
Ville ancienne perchée sur un coteau, Guérande est au cœur d’un territoire inscrit entre les estuaires de la Vilaine et de la Loire, le marais de Brière et l’océan Atlantique. Cette omniprésence de l’eau explique l’emploi de l’expression « presqu’île guérandaise », devenue habituelle pour désigner le pays guérandais.

Guérande, centre de cette presqu’île, domine 3 pays aux contrastes marqués : le pays bleu, celui de la mer ; le pays noir, celui de la tourbe de Brière et le pays blanc, celui des marais salants.

La commune compte 12 villages et plus de 80 hameaux, qui s’étendent sur 8144 hectares.

UN PEU D’HISTOIRE
« Guérande la Médiévale » est, avant tout, le fruit d’une histoire riche et très ancienne. Le véritable « âge d’or » de Guérande se situe au bas Moyen Age. A la fin du XVe siècle, la commune regroupe 4 000 habitants, ce qui en fait la deuxième ville du comté nantais, après Nantes, qui compte alors 14 000 habitants. C’est de cette époque que date l’essentiel de l’enceinte urbaine. Protégée par ses remparts, Guérande s’affirme dès le Moyen Age comme la « ville centre » de la Presqu’île.

Aujourd’hui, l’élan économique permet à Guérande, Ville d’art et d’histoire, de se développer, de valoriser ses atouts et de réorganiser son espace sans le dénaturer. La création d’un Secteur Sauvegardé permet d’élaborer un plan de sauvegarde et de mise en valeur de l’Intra-muros.

Une opération d’embellissement du centre historique est lancée dès 1989, et la Municipalité s’engage dans d’importants programmes de restauration et de valorisation de l’enceinte fortifiée, des édifices civils et religieux et des espaces publics. Guérande, un cœur de ville entièrement clos de murs médiévaux.

UNE ZONE TOURISTIQUE DE RENOMMÉE MONDIALE
On vient d’Angleterre, des Etats-Unis et de Chine pour visiter Guérande. Des chercheurs japonais s’intéressent au sel et y consacrent de plus en plus de travaux d’études. Terre de sel et de granit, Guérande accueille environ 1,5 million de visiteurs par an.

Les marais salants, site classé depuis 1996, attirent un public très nombreux et participent à la renommée internationale de la ville. La Collégiale Saint-Aubin, au cœur des remparts, est le deuxième monument religieux le plus fréquenté des Pays de la Loire. Avec près de 300 000 visites par an, elle se place juste après la cathédrale de Nantes. Autre atout indéniable pour l’attrait de Guérande, le Parc Naturel Régional de Brière avec ses étangs et ses canaux.