La turballe et son histoire

La Turballe est une ville jeune puisqu’elle n’existe que depuis 1865 et pourtant son histoire est bien antérieure.

Jusqu’au début du XIXème siècle, la majeure partie de la population se concentrait en un agrégat de villages étagés à flanc de coteau, formant une agglomération lâche mais étendue. Ces villages, au nombre d’une douzaine (maintenant quartiers de La Turballe) sont répartis sur la ligne de partage des deux principaux pôles d’activités du territoire : la zone agricole sur le plateau, les marais salants au pied. Ces deux secteurs se partageaient l’essentiel de la population active (principalement des paludiers et des paysans).

A cette époque, La Turballe n’est encore qu’un hameau abritant quelques familles de pêcheurs. Ce n’était pas encore un port mais tout juste un modeste havre. Mais c’est au XIXème siècle que La Turballe a vu son véritable essor avec le développement des conserveries. Si c’est à Nantes que les premières conserveries de sardines ont vu le jour, c’est à La Turballe que fut installée la première conserverie sur les lieux de pêche pour en compter jusqu’ à sept au début du XXème siècle.